Carte de la diffusion du moustique tigre en France

Les moustiques tigres sont apparus pour la première fois en France métropolitaine en 2004.
20 ans plus tard, le moustique tigre est désormais implanté dans 78 départements en métropole (au 1er janvier 2024). Sa diffusion est facilitée par le réchauffement climatique et les transports de personnes et de marchandises. L’œuf du moustique tigre peut survivre dans un environnement sec en attendant la prochaine pluie, il voyage donc dans les pneus usagés, les pots de fleurs…

La diffusion du moustique tigre est préoccupante car contrairement aux moustiques communs européens, il peut transmettre des maladies graves comme la Dengue, le Zika et le Chikungunya.

Informations sur les moustiques

Le retour des moustiques au 1er plan en France

Dès le retour des beaux jours, les moustiques refont leur apparition. Ces petits insectes sont depuis toujours l’ennemi n°1 de l’Homme. C’est le moustique qui, de loin, a causé le plus de morts humaines dans l’histoire de l’humanité. Non pas lui directement, mais les parasites et maladies qu’il transmet en piquant.

La France métropolitaine avait réussi à reléguer les moustiques au rang de simple désagrément estival, en asséchant les marais et en aspergeant les campagnes de pesticides. On se faisait piquer en été, on grattait nos boutons quelques semaines par an et c’était tout, le paludisme… avait disparu des radars. Le problème des moustiques se résumait à quelques démangeaisons aux bras, au cou et aux chevilles.

L’arrivée du moustique tigre en France en 2004, réveil des mauvais souvenirs. Les moustiques tigres peuvent être porteur de maladies graves et sont de plus en plus résistants aux insecticides. Or, on a pris conscience entre-temps qu’inonder la nature de produits chimiques allait causer notre perte.

Le nombre de cas de Dengue explose en France

Nombre de cas de Dengue importés en métropole entre janvier et avril en :
2023 : 131 cas
2024 : 1679 cas.
La dengue circule actuellement activement en Martinique et Guadeloupe. 83% des cas importés viennent des Antilles.

Le moustique Aedes aegypti provoque de nombreuses épidémies en Outre-Mer

Le moustique Aedes aegypti a causé des épidémies de Dengue, de Fièvre jaune et de Chikungunya en Guadeloupe, Martinique et Guyane en 2024.

Connaissez-vous bien les moustiques ?

On parle de moustique pour désigner une seule entité mais en réalité, il y a 3600 espèces de moustiques (dont 67 en France). Seule une petite minorité de ces moustiques piquent les humains. Seules 400 espèces de moustiques peuvent transmettre des maladies.

Les moustiques (Culicidae) sont des Insectes > Diptères > Nématocères > Culicomorphes. Ce sont de petits insectes volants (dans leur phase adulte), de 0,5 à 1,5cm avec de grandes antennes fines. Les femelles sont équipées d’une trompe afin de pouvoir piquer et récolter le sang des mammifères, oiseaux, reptiles… Les femelles peuvent doubler leur poids en piquant. Une femelle moustique prélève en moyenne l’équivalent de son poids en sang, soit 10 microlitres de sang par piqûre. La femelle pique 5 à 6 fois dans sa vie.

Les moustiques sont souvent confondus avec les « cousins » (Tipules) qui sont beaucoup plus gros et ne piquent pas.

Les moustiques vivent essentiellement à l’extérieur des maisons et des appartements (contrairement aux puces de lit par exemple), ils sont dit « exophiles ».

Combien pèse un moustique ?

Le poids varie énormément en fonction des espèces. Le poids (avant d’avoir piqué et récolté du sang) est en général entre 0,0025 et 0,01 grammes. Un humain pèse donc environ 25 000 fois le poids d’un moustique tigre, comme quoi, ce n’est pas la taille qui compte en terme d’agacement.

Quelle distance peut parcourir un moustique ?

Cet insecte volant a quasiment conquis la totalité du globe. Selon les espèces, il vol entre 100m et 60km (plus rare). Sa vitesse maximum en vol est de 2,4km/h, il est donc extrêmement sensible au vent et ne peut pas rattraper un humain en train de marcher. Le moustique émet 600 à 1000 battements par minute lorsqu’il vole.

moustiques-en-france

Jusqu’à quelle altitude vivent les moustiques ?

Dans le monde

On a retrouvé des moustiques jusqu’à 2500m d’altitude et même plusieurs centaines de mètres sous terre dans des mines. En France métropolitaine, en général on peut observer des moustiques jusqu’à 800m d’altitude (les espèces locales étant peu adaptées au froid). Avec le réchauffement climatique, les moustiques montent de plus en plus haut en altitude.

En France métropolitaine

En général on peut observer des moustiques jusqu’à 800m d’altitude (les espèces locales étant peu adaptées au froid). Avec le réchauffement climatique, les moustiques montent de plus en plus haut en altitude.

Espérance de vie

Les moustiques (stade volant)

Les moustiques vivent en moyenne 2 à 3 semaines. Les femelles qui hivernent peuvent vivre jusqu’à 6 mois. Cela permet de perpétuer l’espèce malgré l’absence de reproduction en hiver chez certaines espèces.

Les œufs

Les œufs de certaines espèces de moustiques peuvent survivre longtemps dans un environnement sec. Le développement dans l’oeuf est stoppé en attendant le retour de la pluie. Les œufs peuvent survivre plusieurs années et permettent de perpétuer l’espèce malgré l’absence de reproduction en hiver. C’est ce phénomène qui a entrainé une invasion subite de moustiques après plusieurs années de sécheresse en Argentine en 2024.

Les larves

Les larves vont en général se développer en 3 à 10 jours. Chez certaines espèces, les larves hivernent et peuvent survivre dans des marais ou étangs gelés l’hiver pour finir leur développement et passer au stade adulte au printemps suivant.

Comment les moustiques ont conquis la planète ?

Les moustiques sont apparus sur terre il y a plusieurs milliards d’années. Ils se sont diffusés naturellement par le vol et ont aussi été transportés par les vents et des animaux porteurs accidentels (œufs collés sur des canards, mammifères…). Ils se sont adaptés et acclimatés à de nombreux environnements différents et se sont spécialisés en fonction des animaux (mammifères, oiseaux, reptiles…) qu’il y avait sur place à piquer.

La mondialisation et le transport moderne par avion et cargo ont très largement favorisés la dispersion de certaines espèces de moustiques. C’est le cas par exemple du moustique tigre qui se disperse et s’implante dans le monde entier à une vitesse impressionnante.

La reproduction des moustiques

Les moustiques connaissent 4 phases dans leur vie : oeuf > larve > nymphe > moustique adulte (volant). Les 3 premières phases se font dans l’eau, c’est pour cela qu’il y a plus de moustiques dans les zones humides (ports, marais…) et qu’il faut éliminer les eaux stagnantes pour lutter contre les moustiques.

En général il faut au moustique 10 à 15 jours pour passer de l’œuf au moustique adulte capable de voler.

Reproduction

Les femelles se reproduisent une seule fois avec un mâle et gardent un stock de spermatozoïdes toute leur vie.

La recherche de sang

Les femelles vont se mettre en quête d’un animal à piquer afin de lui prélever du sang. Le sang va servir au développement des œufs dans son abdomen. La femelle moustique va piquer 5 à 6 fois dans sa vie. La trombe des femelles est équipée de 2 canaux, un pour injecter un anesthésiant et un autre pour aspirer le sang. C’est sa salive anesthésiante qui provoque le bouton qui nous démange. Les pièges à imitation humaine vont permettre de capturer les femelles moustiques au moment où elles cherchent un humain à piquer.

Comment les moustiques trouvent leur proie ?

  • Détection du dioxyde de carbone (CO2) émis par la respiration
  • Détection des odeurs de la proie (amoniac, acide lactique, acide butyrique, 4 méthyl phénol, acide carboxylique…)
  • Le moustique repère un vaisseau sanguin à perfuser grace à des thermorecepteurs

Les moustiques détecteront mieux les personnes qui ont mangé du fromage, bu de la bière ou qui portent un parfum. Egalement, certaines personnes émettent plus d’acide carboxylique sur leur peau que d’autres, elles seront donc beaucoup plus piquées. Egalement, les moustiques sont particulièrement attirés par les personnes qui prennent des médicaments anticholestérol ou des stéroïdes. En revanche, les moustiques ne sont pas sensibles à la lumière ou à la quantité de sucre dans le sang.

La piqûre du moustique dure 1 à 2 minutes. Le bouton qui en résultera va énormément dépendre de la réaction immunitaire de la proie ; de l’absence totale de douleur jusqu’au choc anaphylactique.

Ponte

Les femelles moustiques peuvent pondre jusqu’à 200 œufs à chaque ponte. Selon les espèces, les femelles peuvent pondre 1 à 6 fois dans leur vie. Il se passe environ 12 jours entre chaque ponte en moyenne. Certaines femelles pondent dans l’eau directement, alors que d’autres pondent dans des récipients ou sur de la végétation en sachant qu’en cas de pluie, l’eau va recouvrir les œufs et leur permettent de se développer. Les pièges à ponte permettent de capturer les femelles au moment où elles souhaitent pondre.

Stade larvaire

Les larves passent par 4 stades de développement. La larve de moustique mue entre chaque stade de développement. La vitesse de leur développement dépends de la température de l’eau : d’une semaine à plusieurs mois.

Les larves ont une tête équipée d’antennes et d’une paire de mandibules avec des dents, d’un thorax et d’un abdomen par lequel ils respirent (respiration par un siphon ou par des papilles anales en fonction des espèces). Les larves ne peuvent pas capter l’oxygène de l’eau, elles doivent donc remonter à la surface. C’est pour cela qu’on les voit se suspendre la tête en bas.

Les larves mangent des algues aquatiques, des plantes aquatiques ainsi que du phytoplancton et du bactériplancton.

larves-moustique

Stade de nymphe

Toujours aquatique, la nymphe est issue d’une mue de la larve. La nymphe est équipée de 2 trompes respiratoires. Comme la larve, la nymphe respire l’air à la surface de l’eau car elle n’est pas capable de respirer dans l’eau. Le moustique adulte commence à se former au sein du céphalothorax qui est hypertrophié.

La nymphe adhère par capillarité à la surface de l’eau. Elle est également équipée de soies et de nageoires sur l’abdomen afin de l’aider à se déplacer.

Le stade nymphale dure environ 5 jours. La nymphe ne va pas se nourrir à ce stade mais connaître de profondes métamorphoses. Le moustique adulte va venir rompre le céphalothorax afin de s’en libérer et de pouvoir sortir à l’air libre.

nymphes-moustiques
naissance de moustiques prêts à s'envoler

Stade adulte (volant)

Le moustique adulte sort de l’eau et est capable de voler. Le mâle va inséminer la femelle qui gardera un stock de spermatozoïdes toute sa vie. Sa taille est en général inférieure à 1cm.

Les moustiques se nourrissent de nectar et de jus sucrés de fruits mûrs. Le sang prélevé par les femelles sert uniquement à la croissance des œufs.

Le moustique dispose d’une seule paire d’ailes. Son corps et ses pattes sont longs et fins. La femelle est équipée d’un rostre (trompe) plus long et plus solide afin de pouvoir piquer et prélever du sang. Les mâles et les femelles se nourrissent de pollen et ont donc un rôle de pollinisateurs.

Le moustique respire en faisant passer de l’aire dans les spirales de son abdomen en le dilatant et le rétractant.

Il existe de nombreuses familles, genre et sous-genre de moustiques : Anopheles, Bironella, Chagasia, Culicinae, Toxorhynchitini, Aedeomyiini, Aedini, Culicini, Ficalbiini, Hodgestiini, Mansoniini, Orthopodomyiini, Uranotaeniini, Sabethini…

moustique-adulte-jardin

Le moustique tigre est un moustique asiatique arrivé à menton en France métropolitaine en 2004. Depuis, il n’a cessé d’éteindre son territoire et couvre désormais la quasi totalité de la France métropolitaine. Son expansion est largement facilitée par les échanges de marchandises, de personnes, mais surtout par le réchauffement climatique. Le moustique tigre a fait parler de lui car il est capable de transmettre des maladies graves comme la dengue, le Zika ou le chikungunya. Jusqu’à aujourd’hui, les moustiques européens étaient incommodants mais ne posaient pas de réels problèmes de salubrité publique. Avec l’arrivée du moustique tigre, nous risquons désormais de faire face à des épidémies mortelles.

Reconnaître le moustique tigre

Le Moustique tigre (Aedes albopictus) fait partie du plus petites espèces de moustiques (5 à 10mm). Il est reconnaissable par son corps noir rayé de blanc. Le moustique tigre a une ligne blanche sur le thorax et ses pattes sont également rayées de blanc. Il aurait dû être appelé le moustique zèbre, mais cela était beaucoup trop sympathique pour ce moustique au comportement agressif et qui peut provoquer des épidémies. Moustique tigre était donc plus approprié.

La femelle moustique peut pondre jusqu’à 200 œufs par ponte.

Le moustique tigre, un moustique né très proche de chez vous

Le moustique tigre parcourt rarement plus de 100 ou 150 M depuis le lieu où il est né. Si vous avez des moustiques tigres chez vous, alors il y a des lieux de ponte chez vous ou chez vos voisins. Le moustique tigre arrive à pondre dans de toutes petites flaques d’eau stagnante.

Un moustique qui apprécie la vie en ville

Le moustique tigre a précis, particulièrement les zones urbaines et périurbaines. Elles sont en général plus chaudes, surtout l’hiver, ce qui lui assure une protection, mais surtout, il y a énormément d’humains qu’il peut piquer. Les zones urbaines et périurbaines sont également énormément étanchéifiées, ce qui lui fait de nombreuses zones d’eau stagnantes pour se reproduire. Cela le rend plus difficile à éliminer également car il est plus difficile d’organiser une opération de démoustication dans une zone urbaine que dans une zone naturelle.

Le Moustique tigre, vecteur de maladies graves

Il peut être porteur de maladies graves ou mortelles telles que la Dengue, le Zika ou le Chikungunya.

Par exemple, en 2006, le moustique tigre a causé une grave épidémie de Chikungunya dans les départements français de l’Océan indien.

moustiques-tigres

Pourquoi tout le monde déteste le moustique tigre ?

Ce petit insecte n’a pas bonne presse, il est arrivé il y a une vingtaine d’années, mais fait déjà parler de lui dans toutes les actualités. Voici pourquoi :

  • Contrairement aux moustiques européens, le moustique tigre est actif en journée. Il ne vous laisse aucun répit.
  • Les moustiques tigres sont particulièrement agressifs et une fois qu’ils ont repéré votre odeur, ils ne vous lâchent plus et reviendront vous piquer tant qu’ils n’auront pas leur dose de sang.
  • Son vol est silencieux. Il arrive donc pour piquer sans être entendu.
  • Les piqûres de moustiques tigres entraînent des boutons avec plus de démangeaisons et qui durent plus longtemps.
  • Le moustique tigre s’est installé dans le monde entier. Il n’y a que l’Antarctique qui est épargné.
  • La cible préférée des moustiques tigres est l’homme. On dit qu’il est anthropophile.

Les moustiques sont les animaux qui causent le plus de morts humaines dans le monde. Ils causeraient environ 800 000 morts par an. Les moustiques ne sont pas mortels en eux-même mais certaines espèces de moustiques peuvent transmettre des maladies graves. En piquant, le moustique nous transmets des agents pathogènes dont des zoonoses (transmission d’une maladie d’un animal vers un humain, comme l’a été le COVID par exemple). Dans le cas du moustique, on parle de Métazoonose ; le moustique joue le rôle du vecteur invertébré qui transmet la maladie de l’animal vers l’humain. Le moustique transmets aussi des maladies de l’humain vers l’humain (arbovirus > flavivirus (Zika, Dengue, Fièvre jaune).

En résumé, certains moustiques peuvent transmettre des virus (Chikungunya, Dengue, Zika, Fièvre jaune, encéphalite japonaise, fièvre du Nil occidental, fièvre de la vallée du Rift) et des parasites (paludisme, filariose lymphatique).

Ces maladies se diffusent de plus en plus à cause du :

  • Changement climatique (réchauffement propice aux moustiques)
  • Tourisme international (les hommes malades ramènent les maladies dans leurs pays d’origine)
  • Commerce international (les oeufs, larves et moustiques voyagent accidentellement par avion, train et bateau)

Le Chikungunya

Le Chikungunya est une maladie transmise par le Moustique Tigre (entre autre). La maladie se transmet d’homme à homme avec pour intermédiaire le moustique. Le moustique se contamine lorsqu’il pique une personne malade, puis va contaminer toutes les autres personnes qu’il piquera ensuite. Une personne déclare des symptômes et se rend compte qu’elle est contaminée. Il est très important qu’elle ne se refasse pas piquer par des moustiques dans les semaines qui suivent. En effet, ces moustiques deviendraient contagieux.

Symptômes du Chikungunya (apparition dans les 4 à 7 jours après la contamination) :

Chez certains patients, la maladie passe inaperçue.

  • Fièvre élevée accompagnée de maux de tête (supérieure à 38,5°)
  • Douleurs musculaires et articulaires (surtout aux extrémités : poignets, phalanges, chevilles)
  • Autres symptômes : nausées, boutons, inflammation des yeux
personne malade zika dengue chikungunya

Traitement contre le Chikungunya

Il n’existe pas de vaccin contre le Chikungunya. La maladie peut se guérir d’elle même, mais chez certains patients, il reste des douleurs chroniques aux articulations. Il n’existe aucun traitement contre le chikungunya. On traite uniquement les symptômes (mal de tête…).

Dissémination du Chikungunya sur le territoire français.

Actuellement, la maladie est peu présente en France, mais des personnes peuvent la ramener de l’étranger lors d’un retour de voyage. Si elles se font piquer par un moustique tigre, le moustique en question pourra ensuite transmettre la maladie à toutes les autres personnes qu’il piquera ensuite. Il y a donc un risque d’épidémie de chikungunya à surveiller.

Pour éviter les piqûres, il faut suivre des recommandations concernant les eaux stagnantes, se protéger au maximum et éliminer les moustiques de votre maison et jardin.

La Dengue

La dengue, aussi appelée Grippe tropicale, regroupe 4 virus de type flavivirus. Elle se transmet d’homme à homme par l’intermédiaire du moustique. Un homme qui a la maladie va contaminer le moustique qui le pique. Ce moustique va ensuite contaminer d’autres hommes lorsqu’il va les piquer.

Dissémination de la Dengue sur le territoire français

Il y a environ 50 à 100 millions de contaminations dans le monde par an. En France, le virus est essentiellement présents sur les territoires d’outre mer : Martinique, Guadeloupe, Guyane, îles du pacifique et Océan Indien. Concernant la métropole, tous les départements qui ont une présence du moustique tigre ont un risque d’épidémie de dingue. En 2024, quasiment tout le territoire français est couvert par le moustique tigre. Le risque est donc de plus en plus important.

Pour limiter au maximum la diffusion de la Dengue, il faut essayer de se faire piquer le moins possible (moustiquaires, sprays, pièges à moustiques…), surtout si on est dans une zone à risque. Si jamais on déclare des symptômes, il faut s’isoler au maximum pour éviter de contaminer de nouveaux moustiques.

maladie cas dengue test positif

Symptômes de la Dengue (apparition dans les 3 à 14 jours après la contamination) :

  • Fièvre
  • Maux de tête
  • Courbatures

Dangerosité de la Dengue

Dans la majorité des cas, la dengue est une maladie bénigne dont on guérit. Elle peut cependant dériver en fièvre hémorragique et causer la mort.

Traitement contre la Dengue

Il n’existe aucun traitement contre la dengue, on peut seulement traiter les symptômes (mal de tête…). On va éviter à tout prix les anticoagulants qui pourraient causer une hémorragie. Un vaccin est actuellement à l’étude chez Sanofi.

Le Virus Zika

Dissémination de Zika

Le virus Zika se transmet par l’intermédiaire des moustiques de type Aedes (comme le moustique tigre par exemple). Une personne qui porte le virus et qui est piquée par un moustique va contaminer le moustique. Le moustique contaminera ensuite toutes les autres personnes qu’il piquera.

Le virus Zika est essentiellement présent en Asie et en Afrique. Depuis quelques années (2014/2015 environ), le virus se développe également en Amérique du Sud et en Amérique centrale.

En 2013 et 2014, une épidémie a touché la Polynésie française avec environ 55000 cas. Le virus est également apparu en Guyane et Martinique en 2015 (il y aurait eu environ 20000 cas en un an). Il est difficile de compter le nombre de cas de Zika car les symptômes sont très semblables à la dengue et au chikungunya.

Pour éviter les contaminations, il faut éviter au maximum de se faire piquer. Si on déclare des symptômes du Zika, il faut s’isoler pour éviter que d’autres moustiques vous piquent et qu’ils se contaminent eux mêmes. Ces moustiques risqueraient ensuite de contaminer d’autres personnes.

Symptômes du Zika (3 à 12 jours après la piqûre)

  • Fièvre accompagnée de maux de tête
  • Fatigue
  • Courbatures et douleurs articulaires
  • Troubles digestifs, œdèmes des mains ou des pieds,

Certaines personnes ne déclarent aucun symptôme. Cela ressemble à une grippe.

Dangerosité du Zika

Elle est bénigne dans la majorité des cas, mais peut parfois s’avérer mortelle. Le Zika peut engendrer des complications neurologiques (du type symptôme de Guillain-Barré). Le virus peut provoquer des paralysies montantes qui vont jusqu’à paralyser les poumons et causer la mort.

Traitement contre le Zika

Comme pour la Dengue et le Chikungunya, il n’existe aucun traitement contre le virus Zika. Votre médecin vous proposera uniquement de traiter les symptômes comme le mal de tête ou les courbatures avec des médicaments appropriés (antalgiques). La prise d’aspirine est proscrite tant que l’on n’est pas sûr que la maladie est bien le Zika et non pas la Dengue.

Femme enceinte danger zika

ZIKA – Recommandations pour les femmes enceintes.

Les femmes enceintes doivent être particulièrement attentives aux risques de la maladie Zika. Il est fortement recommandé aux femmes enceintes ou femmes qui souhaiteraient tomber enceintes, d’éviter d’aller dans des zones où le virus Zika se propage.
Si une femme enceinte se rend dans une zone ou un pays où le la maladie Zika sévit, il est important de se protéger au maximum. La femme enceinte devra porter des vêtements longs et amples appliquer du spray anti moustiques sur toutes les zones de peau non protégées. Dormir sous une moustiquaire et suivre toutes les recommandations pour éviter les piqûres.

Le virus Zika peut provoquer la microcéphalie du fœtus. Cela entraînera un retard mental irréversible. Le virus peut également provoquer des malformations sévères du fœtus.

La maladie Zika peut être transmise par voie sexuelle. Il est très fortement recommandé aux femmes enceintes de ne pas avoir de relations sexuelles non protégées avec un homme qui est allé dans une zone à risque de Zika durant les 6 mois après son retour de voyage.

La Fièvre du Nil occidental (West Nile Virus)

La fièvre du Nil peut être apportée par certains moustiques autochtones. Des cas ont été rapportés en Camargue sur des humains et des chevaux récemment, cette maladie était jusqu’alors absente du territoire métropolitain. Le virus réapparaît de manière épisodique, mais ne cause pas de grandes épidémies.

La fièvre du Nil occidental peut être transmise par les moustiques mais aussi par les transmissions sanguines et les dons d’organes. Il peut également y avoir une transmission de la mère à l’enfant lors de l’accouchement.

C’est un arbovirus de la famille des Flavivirus. Contrairement à la dengue et au Zika, l’homme est une victime accidentelle du virus. En effet, le virus touche essentiellement les oiseaux migrateurs. Un humain qui est contaminé ne sera pas contaminant pour les futurs moustiques qui vont le piquer. Le risque d’épidémie humaine est donc fortement réduit.

75 espèces de moustiques peuvent transmettre le virus.

Les cas de dons de sang ou d’organes

La maladie est le plus souvent asymptomatique, mais elle peut être mortelle pour les personnes qui viennent de recevoir un don sang ou un don d’organes. On exclura donc les personnes à risque qui viennent de rentrer de voyage de ce type de dons. Une autre option sera de contrôler les dons afin de vérifier qu’ils ne sont pas contaminés par le virus mais ce contrôle est coûteux. Il est possible d’effectuer des traitements de viro-atténuation sur certains dons afin d’affaiblir le virus avant que le don soit transplanté à la personne.

Il n’existe pas de traitement ou de vaccin contre la fièvre du Nil occidental. On traitera simplement les symptômes ou la personne ira en réanimation si elle développe une forme grave afin d’être assistée par des machines.

La fièvre jaune

La fièvre jaune est causée par un virus (virus Amaril de la famille des arbovirus flavivirus) qui est transmis par les singes ou d’homme à homme par l’intermédiaire des moustiques. La maladie s’évite essentiellement en Amérique du Sud et en Afrique. Vous ne causerait environ 30000 décès par an (pour 200 000 cas de fièvre).

Symptômes de la fièvre jaune

  • Jaunisse (peau qui se colore en jaune)
  • Fièvre, maux de tête
  • Frissons
  • Nausées et vomissements
  • FORMES GRAVES : saignements du nez, de la bouche, des yeux, de l’estomac, vomissements, troubles hépatiques, troubles des reins, urines foncées

Chez les cas les plus graves, l’ensemble des symptômes va provoquer des délires, des convulsions, puis le coma et la mort en 7 à 10 jours.

La fièvre jaune est très difficile à diagnostiquer car beaucoup de symptômes sont semblables à beaucoup d’autres maladies. On pourra détecter la maladie dans les premiers stades grâce à des tests sanguins. Ensuite, il faudra chercher les anticorps ELISA et PRNT pour savoir si c’est bien cette maladie ou non.

Il n’existe aucun traitement contre la fièvre jaune. Les soins consistent à assurer l’hydratation et le traitement des douleurs des patients.

Le vaccin contre la fièvre jaune

Il existe un vaccin extrêmement efficace contre la fièvre jaune (99%). Une seule dose suffit et il protège à partir de 30 jours. La protection est valable à vie. Les enfants qui ont été vaccinées avant leurs 2 ans doivent cependant recevoir une 2nde dose. On conseille également cette 2nde dose pour les personnes immunodéprimées, les personnes qui ont le sida et les femmes qui ont reçu leur première dose alors qu’elles étaient enceintes.

Le vaccin est fortement recommandé pour les voyageurs. Il est obligatoire pour certains pays. Concernant la France, le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire pour aller en Guadeloupe, à Mayotte, en Martinique, en Guyane, à Saint Martin et à Saint Barthélémy (ou si vous transitez plus de 12h sur ces territoires).

Le paludisme (malaria)

Le paludisme est transmis par les moustiques de la famille des Anophèles. Ils transmettent un parasite du type Plasmodium qui cause une maladie infectieuse chez l’humain. Le paludisme causerait 600 à 700 000 morts par an. C’est de loin la maladie la plus mortelle venant des moustiques. 200 à 300 milions de personnes contracteraient le paludisme chaque année dans le monde.

94% des cas de paludisme ont lieu en Afrique. Actuellement, il n’y a pas de transmission de paludisme en France métropolitaine, il y a uniquement des cas importés (environ 5 500 cas par an). En Outre-Mer par contre on note des cas de paludisme non-importé à Mayotte et en Guyane.

Les 5 parasites du genre Plasmodium sont : falciparum, vivax, ovale, malariae, knowlesi. Les parasites injectés lors de la piqûre du moustique vont migrer jusqu’au foie, puis contaminer le sang. Lorsque la personne se fera de nouveau piquer, elle pourra transmettre le parasite au moustique.

Symptômes du palu

  • Fièvre (8 à 30 jours après l’infection)
  • Optionnel : maux de tête, diarrhées, courbatures, vomissements, toux, perte d’énergie
  • « L’accès palustre » : Cycle de fièvre, sueur froide, transpiration intense, anémie (lié à l’éclatement des globules rouges)

Les globules rouges infectés peuvent parfois obstruer les vaisseaux qui irriguent le cerveau et causer la mort (neuropaludisme).

Les scientifiques avaient développé des molécules antipaludiques mais le parasite résiste de mieux en mieux à ces molécules. Dans certaines régions hautement infectées, des personnes ont développé une résistance contre le paludisme. Ce sont des porteurs asymptomatiques.

La transmission du paludisme se fait d’homme à homme par l’intermédiaire du moustique. Elle peut également se faire directement d’homme à homme lorsqu’une femme accouche (transmission placentaire) ou lors d’une transfusion sanguine.

Traitement du paludisme

Il existe un traitement préventif à prendre avant de se rendre dans une zone à risque (prophylaxie) ou après avoir été contaminé (thérapeutique). Le traitement est prescrit par un médecin. Il est particulièrement indiqué chez les enfants et les femmes enceintes. En complément du traitement préventif, il est important de limiter au maximum le nombre de piqûres de moustiques en se protégeant.

En cas de fièvre au retour d’un voyage, il est important d’aller voir son médecin afin de faire un test.

Un vaccin existe, mais son efficacité est modérée. Cela est dû aux multiples formes que prend le parasite et aux transformations qu’il fait au sein du corps humain.

Comment le moustique transmet les maladies ?

En général, le moustique pique une personne porteuse de la maladie. La maladie passe dans le système digestif de l’insecte, puis est incubée par le moustique durant 2/3 jours. Ainsi un moustique qui a piqué quelqu’un porteur de la dengue ou du Zika, il y a seulement 2 jours, n’est pas encore contagieux. Si on l’élimine avant qu’il ne repique, 3 ou 4 jours plus tard, alors il ne propagera pas la maladie. Le moustique ne transmet pas les maladies en recrachant le sang d’une personne qu’il a déjà piquée. C’est pour cela que le sida ne peut pas être transmis par les moustiques.

Après avoir piqué une personne malade et avoir incubé la maladie 2 ou 3 jours. La maladie se retrouve dans la salive du moustique. C’est lorsque le moustique va piquer à nouveau quelqu’un qu’il va lui transmettre la maladie. En effet la femelle moustique pique 5 à 6 fois dans sa vie.

Après avoir déclenché les premiers symptômes d’une maladie, la personne peut transmettre la maladie à un autre moustique (s’il se refait piquer) durant 7 jours. C’est ainsi que la maladie va se transmettre d’homme en homme par l’intermédiaire des moustiques. C’est pour cela que l’on va essayer de chercher les cas autochtones et d’éradiquer tous les moustiques qui vivent aux alentours des malades.

Les maladies dues ou moustiques sont elles fréquentes en France ?

De par leur climat et leur zone géographique, les territoires d’outre-mer sont depuis longtemps touchés par des maladies liées aux moustiques tropicaux. Depuis l’éradication du paludisme dans l’hexagone, il y a peu d’épidémies liées aux moustiques en France métropolitaine. Le moustique commun européen ne transmet pas de maladies. En revanche, le moustique tigre qui se développe énormément dans l’Hexagone ces dernières années, peut lui être porteur de maladies graves.

Pour le moment, le moustique est surtout incommodant en France métropolitaine. Mais à l’avenir, il pourrait devenir une vraie cause de mortalité.

Contaminations sans voyager

Actuellement, peu de personnes sont porteuses en France de ces maladies. La contamination d’humains humains par l’intermédiaire des moustiques tigre est donc extrêmement faible en métropole pour les personnes qui n’ont pas voyagé dans des pays à risque. Le risque n’est cependant pas nul car ces personnes, même si elles n’ont pas voyagé, peuvent être en contact avec d’autres personnes qui ont voyagé dans des pays à risque (cas importés).

Les cas importés

On parle de cas importés lorsqu’une personne part en voyage dans un pays tropical en Afrique ou en Asie par exemple. La personne est piquée par un moustique contaminant dans ce pays. Et revient en France avec la maladie. On parle de cas importés. Si la personne malade se refait piquer par un moustique tigre, le risque est que le moustique se contamine puis contamine toutes les autres personnes qu’il va piquer ensuite. C’est pour cela que l’on surveille de près les personnes qui rentrent de voyage et qui sont contaminées par des maladies comme la Dengue, le Zika ou le Chikungunya. Il faut absolument que ces personnes soient isolées et ne se fassent pas piquer durant la période de contamination.

Risque épidémie terminal aéroport moustiques

Avant de vouloir se protéger et d’éliminer les moustiques, il faut avant tout lutter contre leur propagation. Si on laisse les moustiques se multiplier par milliers, il est après très difficile de se protéger ou de les éliminer. Voyons comment lutter contre la propagation des moustiques en éliminant les lieux où grandissent leurs larves : l’eau.

Supprimer tous les points d’eau stagnante (lutte contres les larves) :

  • Vider les coupelles des vases et pots de fleurs 1 fois par semaine (ou les remplir de sable)
  • Ranger à l’abri le matériel de jardinage : brouette, bidons, seaux, arrosoirs…
  • Vider son pluviomètre au moins une fois par semaine
  • Vider les gamelles des animaux si de l’eau stagne à l’intérieur
  • Vérifier que de l’eau ne stagne pas dans un pied de parasol ou alors qu’il est hermétiquement fermé.
  • Ranger les jouets pour enfants : bacs à sable, voiturettes, seaux, outils de jardinage en plastique…
  • Éliminer tous les déchets pouvant contenir de l’eau : bouteilles, pneus, carcasse de voiture…
  • Couvrir les bidons d’eau, tonneaux, réserves d’eau, réservoirs… avec un filet
  • Nettoyer les gouttières et chéneaux afin que l’eau puisse s’écouler librement
  • Éviter de laisser des cendriers dehors ou les vider une fois par semaine
  • Entretenir sa pompe de relevage des eaux de pluie ou des eaux grises
  • Boucher ou faire couler l’eau une fois par semaine dans les siphons des éviers et fontaines
  • Chlorer ou saler l’eau de votre piscine ou alors videz l’eau afin d’éviter qu’elle croupisse
  • Évacuer l’eau qui stagne sur des bâches et trouver une solution pour que l’eau puisse s’écouler et ne reste pas dans un creux.
  • Vérifier qu’il n’y ait pas de l’eau stagnante sous votre terrasse.
  • Aménager les regards et les descentes de chenaux afin d’éviter tout eau stagnante
  • Sensibiliser ses voisins à la lutte anti-moustiques
  • Si il y a un point d’eau que vous ne pouvez pas protéger/supprimer, mettez de la poudre BTI dans l’eau (sans danger pour environnement).

Contrôler la végétation (lutte contres les moustiques adultes)

  • Une fois la nidification des oiseaux terminée, coupez les haies et les hautes herbes
  • Ramassez les fruits tombés
  • Emmenez les déchets végétaux à la déchetterie
  • Privilégiez un arrosage souterrain (goutte à goutte enterré) plutôt qu’un arrosage en jet

Favoriser l’installation des prédateurs de moustiques

  • Installer des nichoirs pour les oiseaux (mésanges…)
  • Si des hirondelles s’installent chez vous, ne les dérangez surtout pas.
  • Évitez les produits chimiques dans le jardin pour favoriser la biodiversité (araignées…)
  • Mettez des poissons et favorisez la venue de batraciens, tritons, salamandres et libellules… dans vos mares et bassins.
  • Installez des nichoirs et des zones de repos pour les chauves souris.
predateurs naturels des moustiques
Cette araignée chasseuse vient de capturer un moustique

Signaler la présence de moustiques tigres

Vous pouvez signaler la présence de moustiques tigres à l’ANSES. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail tient un registre des communes contaminées par le moustique tigre. En cas d’épidémie de maladies graves, l’ANSES sait où agir pour une démoustication globale.

L’ANSES vous demandera de photographier le moustique et de l’identifier grâce à sa taille, à sa couleur noire et blanche et au nombre de taches blanches sur ses pattes arrières. L’ANSES vous demandera également de vérifier qu’il y ait une seule bande blanche sur le thorax.

Les actions mises en place par l’État contre les moustiques 🏛️

La sensibilisation du public

L’État a pour rôle de sensibiliser le grand public et les entreprises aux enjeux liés aux moustiques. Il fait des recommandations pour limiter leur reproduction et leur diffusion sur le territoire. Le grand public est sensibilisé à la suppression des gites larvaires, c’est-à-dire des eaux stagnantes.

La sensibilisation va également viser les entreprises, les personnels publics et tout acteur qui peut avoir un impact sur les eaux stagnantes

Surveillance

Surveillance entomologique

L’État par l’intermédiaire de l’ANSES va surveiller la diffusion du moustique tigre en France (surveillance entomologique). Des agents disposent des pièges dans des endroits clés afin de surveiller les naissances de moustiques. Depuis 2014, l’ANSES fait également appel au grand public en leur demandant de signaler les moustiques tigres qu’ils ont repérés sur leur commune. Si un moustique tigre est déclaré dans une zone encore inconnue, des agents viendront mettre en place des pièges afin de confirmer cette présence.

Surveillance épidémiologique

La surveillance épidémiologique va consister à suivre le nombre de cas pour chaque maladie. On va suivre précisément combien il y a de nouveaux malades et où afin de pouvoir suivre et anticiper l’arrivée d’une épidémie massive (et éventuellement mettre en œuvre des actions de démoustication localisées)

Élimination des moustiques

L’État agit à la fois sur les gîtes larvaires et sur les moustiques adultes. Il n’est plus question de saupoudrer la campagne d’insecticides par avion, comme cela a pu être fait autrefois. En effet, cela ne permet pas d’éliminer complètement les moustiques, mais surtout, cela augmente leur résistance aux produits anti-moustiques. De plus, c’est extrêmement nocif pour l’environnement et la biodiversité.

Rôle de l’ARS

L’objectif de l’État est d’éliminer les moustiques qui peuvent transmettre des maladies graves et surtout de viser les zones où il y a un risque que ces maladies soient présentes chez les humains. Ce travail est confié aux Agences Régionales de Santé (ARS). Ainsi, lorsqu’il y a un cas déclaré de Zika, de Dengue ou de Chikungunya, L’ARS va mettre en place une campagne de démoustication dans le quartier ou la ville où il y a eu une personne malade. En effet, les moustiques présents dans ce quartier ou dans cette ville ont pu piquer la personne et se contaminer. Ils risquent donc de contaminer les prochaines personnes qu’ils vont piquer et il faut donc les éliminer avant cela.

Les ARS luttent également contre les sites larvaires en supprimant le point d’eau stagnante ou en mettant de la poudre BTI dans les eaux stagnantes qui ne peuvent pas être couvertes. On parle de lutte anti vectorielle (LAV).

Les lâchers de moustiques stériles

C’est une méthode relativement récente, mais elle est prometteuse. La méthode consiste à lâcher des moustiques mâles qui ont été préalablement stérilisés ou modifiés génétiquement afin qu’ils ne puissent pas se reproduire ou que leur descendance ne soit pas viable. Ces moustiques sont lâchés dans la nature et viennent entrer en concurrence avec des moustiques « naturels » qui, eux, pourraient se reproduire. Lorsqu’une femelle moustique se reproduit avec un mâle génétiquement modifié, elle ne pourra pas avoir de descendance. On casse donc la chaîne de reproduction des moustiques.

Les lâchers de larves de Toxorhynchites

Les Toxorhynchites sont des moustiques géants qui ne piquent pas les vertébrés mais dont les larves se nourissent des larves des autres moustiques. Ils éliminent donc les moustiques qui nous cause problème.

Si vous vous absentez plus de 7 jours de chez vous

Si vous vous absentez plus de 7 jours de chez vous, il y a des mesures particulières à mettre en œuvre.

Extérieur

Sur votre balcon terrasse ou jardin, éliminez tous les récipients, déchets, sceaux, arrosoirs… qui pourraient retenir de l’eau en cas de pluie. Si vous ne pouvez pas éliminer le récipient d’eau, mettez de la poudre BTI anti larves à l’intérieur.

Intérieur

Bouchez vos éviers et lavabos ainsi que les évacuations de secours (pensez aussi à couper l’eau avant de partir). Mettre de la poudre BTI qui élimine les larves de moustiques dans le réservoir de la chasse d’eau et également dans le WC.

A l’extérieur de la maison (balcon, terrasse, jardin, rue…)

1) Les vêtements

Porter des habits clairs : ils stockent moins de chaleur (qui attire les moustiques) et sont moins attractifs pour les moustiques.
Lorsque cela est possible porter des habits longs et amples pour protéger un maximum de parties du corps.
Pour les activités dans des zones infestées (marécages, mares, zones industrielles…), il existe des combinaisons anti-moustiques.

chapeau anti moustiques

2) Les répulsifs

Les sprays anti-moustiques (si vous êtes en mouvement)

Appliquer des répulsifs cutanés sur les parties non couvertes par les vêtements. Attention, les répulsifs efficaces contiennent des produits insecticides dangereux pour la santé et l’environnement. Utilisez-en le moins possible. Utilisez les répulsifs anti-moustiques en priorité si des cas de maladies graves ont été signalés dans votre région (Dengue, Zika, Chikungunya…). De nombreux répulsifs sont déconseillés pour les bébés et les enfants. Utilisez des moustiquaires de poussette…

Principes actifs :
DEET (N,N-diéthyl-3-méthylbenzamide) concentré à 25, 30, voir 50% – Insecticide réputé le plus efficace.
Icaridine ou KBR3023 – Efficacité selon dosage.
IR3535 (butylacétylaminopropanoate d’éthyle ou butylacétylaminopropionate d’éthyle) – Efficacité moyenne.

Produits naturels :
Huile de haricot de soja : efficacité moyenne.
Citrodiol (huile essentielle d’eucalyptus citronné ou PMD) : Efficacité très aléatoire selon le dosage.
Huiles essentielles, extraits… de citronnelle, lavande, géranium… : Efficacité jamais prouvée scientifiquement.

Le problème avec les insecticides, c’est que les moustiques s’habituent très vite et développent rapidement une résistance. Il est donc déconseillé de les utiliser uniquement lorsqu’il s’agit de confort et de les garder pour éliminer les moustiques en cas d’épidémie.

spray-anti-moustiques
Les serpentins fumigènes (si vous êtes fixe : repas, apéro, piscine…)

Les serpentins fumigènes émettent de la fumée que les moustiques détestent. Ils permettent de protéger une petite zone (balcon, terrasse, table…). Ne pas utiliser en intérieur.

Les bougies anti moustiques

L’efficacité des bougies dépendra énormément des principes actifs qu’il y a à l’intérieur. En effet, s’il y a des principes actifs insecticides (organophosphorés, pyréthrinoïdes) ou insectifuges, les bougies seront efficaces mais à utiliser avec parcimonie car dangereuse pour la santé. Par conséquent, ne respirez pas directement les vapeurs de la bougie. A l’inverse, si les bougies sont uniquement composées d’huiles essentielles, de lavande ou de citronnelle, il y aura moins de danger pour votre santé, mais elles seront sans doute inefficaces pour repousser les moustiques.

3) Les moustiquaires d’extérieur

Il existe des moustiquaires spécialement conçues pour l’extérieur :

  • Moustiquaire de cosy, landau, poussette.
  • Moustiquaire XXL pour balcon et jardin, moustiquaire pour parasol
  • Hamac moustiquaire
  • Combinaison intégrale moustiquaire
  • Chapeau moustiquaire

A l’intérieur de la maison (salon, chambre, cuisine…)

A moins que vous ayez de l’eau stagnante chez vous (aquarium sans poissons, soucoupes de pots de fleurs, évier ou lavabo non utilisé…), les moustiques naissent à l’extérieur et entrent dans votre maison pour vous piquer. Avant tout, mettez des moyens en place afin de les empêcher d’entrer.

1) Installer des moustiquaires aux portes

Vous pouvez installer des moustiquaires aux portes, portes-fenêtres et baies vitrées. Ces moustiquaires disposent d’une fente qui permet de passer et se referment toutes seules grâce à une ligne aimantée.

  • Moustiquaire de porte scotchée : une bande auto-collante est collée sur le cadre de la porte. La moustiquaire est ensuite redécoupée sur mesure et fixée par scratch sur la bande précédemment installée. Ce sont les moustiquaires de portes les moins cher.
  • Moustiquaire de porte aimantée : des petites lamelles métalliques auto-collantes sont fixées sur le cadre de la porte. La moustiquaire est recoupée aux bonnes dimensions. On fixe les aimants sur la moustiquaire. La moustiquaire vient s’aimanter sur les lamelles métalliques fixées précédemment. Elle peut-être facilement retirée et remise grâce aux aimants.

2) Installer des moustiquaires aux fenêtres

Il existe 3 styles de moustiquaires de fenêtres/velux.

  • Moustiquaire de fenêtre scotchée : une bande auto-collante est collée sur le cadre de la fenêtre. La moustiquaire est ensuite redécoupée sur mesure et fixée par scratch sur la bande précédemment installée. Ces moustiquaires de fenêtre sont peu chères.
  • Moustiquaire de fenêtre aimantée : des petites lamelles métalliques auto-collantes sont fixées sur le cadre de la fenêtre. La moustiquaire est recoupée aux bonnes dimensions. On fixe les aimants sur la moustiquaire. La moustiquaire vient s’aimanter sur les lamelles métalliques fixées précédemment. Elle peut-être facilement retirée et remise grâce aux aimants.
  • Store moustiquaire : c’est la solution la plus difficile à mettre en œuvre mais aussi la plus pratique à utiliser, la plus durable et la plus esthétique. Un store est fixé sur le cadre de la fenêtre (devant la fenêtre pour les Velux, derrière la fenêtre dans les autres cas). Le store est en général inséré entre la fenêtre et le volet. Il faut recouper les 2 glissières et le coffre aux bonnes dimensions. Il faut ensuite fixer le coffre et les glissières. Ensuite la moustiquaire coulisse dans les glissières, vous pouvez l’ouvrir et la fermer facilement.

3) Utiliser des moustiquaires de lit

Pour les landaus et lits bébé

Concernant les landaus et lits de bébé, il existe des moustiquaires élastiques qui épousent la forme du lit mais également des bras à fixer sur le lit pour pouvoir ensuite suspendre la moustiquaire au dessus du lit.

Lits de 70, 90, 140, 160, 200cm

Concernant les grands enfants et les lits d’adultes, il existe des moustiquaires de lit afin de passer des nuits tranquilles sans boutons.

  • Moustiquaire à suspendre : il existe 2 types de moustiquaires à suspendre. Certaines ont 1 fixation au plafonds, c’est plus facile à installer mais on perds un peu d’espace dans le lit car la moustiquaire descend en triangle. Certaines sont rectangulaires et nécessitent 4 fixations au plafond.
  • Moustiquaire sur portique ou lit à baldaquin : si vous ne souhaitez pas perforer le plafond, il existe des portiques métalliques qui font la taille du lit et permettent de suspendre la moustiquaire.

On conseille d’imprégner les moustiquaires avec des produits insecticides en cas d’épidémie ou lorsque les moustiques peuvent transmettre des maladies graves. Cela augmenterait leur efficacité de 36% et réduirait la mortalité infantile de 20%.

4) Utiliser un ventilateur

S’il fait trop chaud, utilisez un ventilateur plutôt que la clim (qui est d’ailleurs beaucoup beaucoup plus énergivore). En effet, tant que vous serez dans le champ d’action du ventilateur, les moustiques ne pourront pas venir vous piquer car ils seront dérangés par le vent et les turbulences du ventilateur.

A l’intérieur de la maison

Les raquettes électriques

Les moustiques ont un vol rapide et imprévisible, surtout les moustiques tigres. Si vous n’arrivez pas à les claquer en vol, équipez vous d’une raquette électrique. C’est relativement et efficace et sans danger pour la santé contrairement aux produits insecticides.

Les prises diffuseurs électriques

Les diffuseurs à brancher sur une prise électrique sont efficaces mais ils dégagent des produits insecticides dans l’air. En effet, ils sont nocifs pour votre santé et pour l’environnement. Utilisez les en priorité s’il y a un risque de contamination à une maladie grave dans votre quartier (Dengue, Zika, Chikungunya…).

prise Diffuseur-anti-moustiques
raquette-electrique-a-moustiques

Les bombes anti-moustiques / anti insectes volants

Ces bombes vont projeter dans l’air des insecticides qui vont éliminer les insectes volants et les moustiques. Ces bombes sont nocives pour la santé et l’environnement et il est conseillé de s’en servir occasionnellement uniquement. Également, il est conseillé d’aérer la pièce après avoir utilisé la bombe, ce qui risque de faire entrer de nouveaux moustiques. La notice précise combien de secondes maximum vous pouvez appuyer sur la bombe.

Les plaquettes anti-moustiques longue durée

Il existe des plaquettes qui, lorsqu’elles sont ouvertes, vont dégager un insecticide dans la pièce. En général, ces plaquettes peuvent durer un ou plusieurs mois. Étant donné qu’elles dégagent de l’insecticide dans l’air ambiant, il est déconseillé de les utiliser afin de protéger votre santé et l’environnement. Elles sont cependant utiles en cas d’épidémie de Dengue, de Zika ou de Chikungunya dans votre région. Dans tous les cas, il est conseillé d’aérer régulièrement vos pièces de vie.

Piège à moustique d’intérieur

Il existe des pièges à moustiques réservés à un usage en intérieur. Ils attirent les moustiques grâce à 3 stimuli :

  • Stimuli visuel
  • Patch d’odeurs attractives (imitation de l’odeur humaine)
  • Dégagement de chaleur (imitation de la chaleur humaine)

Une fois à proximité du piège, les moustiques sont aspirés et éliminés.

Lampe UV

Les lampes UV permettent d’attirer tous les insectes volants. Pour les insectes, cette lumière est extrêmement attractive. En s’approchant du piège et dès qu’ils touchent la grille autour de la lampe (LED ou néon), ils sont instantanément électrocutés. Ces pièges sont peu chères mais beaucoup plus efficaces sur les mouches et moucherons que sur les moustiques.

piege-moustique-interieur-lampe-uv

Plantes carnivores

Les plantes carnivores ne permettront jamais d’éliminer une infestation de moustiques mais elles peuvent permettre d’en capturer une partie. C’est surtout un bon divertissement pour les enfants et pour les personnes qui ont la main verte.

plante carnivore antimoustiques

A l’extérieur de la maison

Pour que le piégeage des moustiques soit vraiment efficace, il y a plusieurs conditions à respecter. Tout d’abord, il faut éliminer tous les sites larvaires qui peuvent faire concurrence aux pièges, c’est à dire tous les lieux où il y a de l’eau stagnante. Pour que le piégeage soit efficace dans un quartier, il faut que 60 à 80% des maisons aient un ou plusieurs pièges. Le piégeage doit avoir lieu de mai à novembre.

Piège à ponte : écologique, sans pesticides, sans électricité

Le piège à ponte (piège à oviposition ou à femelles gravides) attire les femelles moustiques qui ont piqué, qui ont des œufs et qui souhaitent pondre. Elles sont à la recherche d’eau croupies et vont donc être attirés par l’eau qu’il y a au fond du piège. Les moustiques rentrent par le haut du piège descendent dans l’entonnoir mais ne peuvent pas atteindre l’eau car un filet les en empêchent. Le moustique souhaite ensuite ressortir du piège et se dirige vers la partie la plus lumineuse. Il se retrouve coincé dans le piège et finit collé sur une bande autocollante placée à l’intérieur du piège.

Les pièges à ponte sont à placer au milieu de la végétation ou derrière un pot de fleurs par exemple, dans un endroit calme, humide, sombre et abrité du vent. Ils sont parfaitement complémentaires avec les autres pièges extérieurs. Pour une efficacité maximale, supprimer les autres sources d’eau stagnante dans le jardin.

piege a moustique ponte eau
Piège à ponte

Piège à odeurs

Les pièges à odeurs vont attirer les moustiques grâce à des patchs attractifs qui sentent les mêmes odeurs que les humains. Les pièges vont donc simuler une proie pour le moustique. Ces pièges permettent d’attraper les femelles moustiques en chasse qui cherchent un humain à piquer.

Une fois à proximité du piège, le moustique va être aspiré par un ventilateur et ne pourra pas ressortir du piège. Ces pièges sont sélectifs et ne nuisent pas à l’environnement, seuls les moustiques sont attirés par cette odeur.

piège à moustiques co2

Piège à odeurs + CO2

Le piège à odeur + dioxyde de carbone (CO2) est actuellement le piège le plus efficace pour capturer des moustiques à l’extérieur sur un balcon, sur une terrasse ou dans un jardin.

  • Le patch attractif émet des odeurs qui attirent les femelles qui souhaitent piquer.
  • Le CO2 imite la respiration humaine.

Les moustiques nous repèrent grâce à notre odeur et au CO2 que l’on émet en respirant. Ces pièges sont plus compliqués à mettre en œuvre car il faut une prise électrique à disposition et il faut trouver des bouteilles de CO2 mais ils sont extrêmement efficaces pour se débarrasser des moustiques dans le jardin. Ce type de piège permet d’éliminer les moustiques dans son jardin sans utiliser d’insecticides.

piege à moustiques odeurs et co2

Piège professionnel

Les pièges professionnels attirent les moustiques grâce à 2 types de patchs odorants. Un patch est spécialisé pour les moustiques communs d’Europe et l’autre attire les moustiques tigres. Le piège émet également du CO2 qui imite la respiration humaine et attire les femelles qui souhaitent piquer. Les bouteilles de CO2 sont les mêmes qui sont utilisées pour les tireuses à bière. Vous pouvez notamment les trouver chez METRO.

Le piège capture les moustiques grâce à un système d’aspiration.

Ces pièges à moustiques professionnels permettent de traiter de grandes surfaces. Ils sont utilisés par les bars, les restaurants, les musées, les golfs, dans les parcs publics, les parcs d’attractions, les vogues, lors d’expositions d’art contemporain en extérieur, mais également dans les foires.

piege Borne anti moustique professionnelle
  • Bracelets anti-moustiques : ils n’ont jamais prouvé la moindre efficacité. Certains causes même des brûlures cutanées graves. Certains enfants et nourrissons se sont même brulé les lèvres et la bouche en mordillant le bracelet.
  • Les prises à ultra-sons : aucune étude n’a prouvé que les appareils sonores à ultrasons faisaient fuir les moustiques.
  • Les huiles essentielles et plantes : souvent présentées comme des solutions miracles, recettes de grands mères, solution naturelle anti-moustique… les huiles essentielles et les plants de lavande, mélisse, thym, basilic, géranium, pélargonium, capucines, tomates, menthe… n’ont jamais prouvé leur efficacité face aux moustiques.
  • La vitamine B1 : Elle fait partie des solutions miracles… sauf que la vitamine B1 n’a jamais prouvé son efficacité contre les moustiques. Les personnes qui en prennent ont autant de piqûres avant, qu’après la prise de vitamines B1.
  • L’homéopathie : l’homéopathie n’a jamais prouvé la moindre efficacité scientifiquement. Elle bénéficie uniquement de l’effet placebo, malheureusement les moustiques ne seront pas sensibles à l’effet placebo. Au mieux, l’effet placebo vous permettra de mieux supporter les piqures et boutons.
  • Rubans, papiers auto-collants sans insecticides : Ils fonctionnent sur les mouches mais sont totalement inefficaces sur les moustiques
  • Les pièges fait maison à levures : le mélange d’eau sucrée et de levure est sensé dégager du CO2 (semblable à celui que l’on expire) et attirer les moustiques. La bouteille coupée en 2 en forme d’entonnoir est sensée garder piégés les moustiques. En réalité la quantité de CO2 dégagée est vraiment minime et tous les tests ont prouvé que ce piège était totalement inutile.

En France métropolitaine, la plupart du temps, une piqûre de moustique se résume à un bouton et des démangeaisons. Les maladies graves sont encore rares. Malheureusement, avec l’arrivée du moustique tigre, ces démangeaisons sont plus fortes qu’avec le moustique commun. En effet, la piqûre du moustique tigre démange plus, plus longtemps et est plus allergisante.

Pourquoi les piqûres de moustiques grattent ?

Durant la piqûre, le moustique injecte un anesthésiant via sa salive qui fait que nous ne le sentons pas en train de piquer. Le moustique injecte également un anti coagulant afin de fluidifier le sang et éviter qu’ils coagulent dans sa trompe. Dès que le moustique s’envole, l’effet de l’anesthésiant cesse et on ressent une démangeaison quasi immédiate. L’anesthésiant et l’anticoagulant de sa salive sont très irritants et provoquent une réaction inflammatoire. En général, la démangeaison part d’elle même au bout d’une dizaine de minutes. L’envie de gratter peut revenir lors des changements de température (après une douche par exemple), si la peau s’assèche ou s’il y a un frottement par exemple (vêtement…).

1) Appliquer de l’eau froide et du savon

L’eau froide et le savon vont permettre de nettoyer la piqûre et de la soulager.

2) Appliquer une crème hydratante ou apaisante

Ce qui démange le plus dans une piqûre de moustique, c’est que la peau se tend et se retrouve étirée. Utilisez une crème apaisante spéciale piqûre ou même simplement de la crème hydratante afin de détendre la peau et de soulager les démangeaisons.

Pour les personnes qui ont de fortes réactions, leur médecin pourra leur proposer les solutions suivantes :

  • Antihistaminique oraux
  • Antihistaminique topiques appliqués
  • Diphénhydramine (Benadryl)
  • Corticostéroïdes topiques (hydrocortisone & triamcinolone)
  • Crème anti hémorroïdes
  • Crème à base de cortisone

3) Autres solutions pour soulager les piqûres

Utiliser un stylo spécial piqûres

Ces stylos soulagent les démangeaisons et vous évitent de gratter vos boutons. Gratter les boutons ne fait qu’amplifier les démangeaisons futures et la durée de guérison.

Poser un objet chaud quelques secondes sur le bouton (tasse de thé…)

Poser un objet chaud sur la piqûre permet d’éviter le dégagement d’histamine plusieurs heures après la piqûre.

Tamponner avec un glaçon.

Le froid permettra de réduire l’inflammation

soulager boutons moustiques
Plus on gratte les boutons de moustiques et plus ils démangent.

En cas de réaction allergique, de surinfection, de maux de tête accompagnés de fièvres, de courbatures, de symptômes grippaux… consultez rapidement votre médecin.

Lorsque vous voyagez à l’étranger, il est important de se renseigner avant votre départ sur les maladies possibles dans les pays que vous allez visiter. Vous pourrez ensuite décider des moyens d’action que vous pourrez mettre en œuvre pour vous protéger.

En effet, de nombreux nombreux pays tropicaux sont touchés par des maladies graves comme la Dengue, le Zika, le Chikungunya, le Paludisme. Dans ces pays, de nombreuses personnes ont ces maladies. Aussi, quand les moustiques les piquent, puis vous piquent ensuite, ils peuvent facilement vous transmettre la maladie. Renseignez vous sur la plateforme METIS (institut Pasteur de Lille).

Quelles sont les pays les plus dangereux (moustiques) ?

Les pays les plus dangereux en terme de risque de transmission de maladies graves par les moustiques sont situées dans les zones suivantes : Océan Indien, Antilles, Guyane et Asie du Sud-est

Plusieurs mois avant son départ

Consultez son médecin ou prendre rendez vous dans un centre de consultation pour voyageur

Le médecin fera le point avec vous sur les risques du pays et les mesures que vous pouvez mettre en œuvre pour limiter ce risque. Il fera également le point sur vos vaccins si des vaccins existent pour les maladies présentes dans le pays.

Demandez conseil à votre pharmacien concernant les sprays anti moustiques

Le pharmacien sera le plus à même de vous conseiller les produits anti moustiques qui correspondent aux zones où vous allez voyager. Il existe des sprays anti-moustiques spécial zones tropicales qui sont plus puissants. Il existe également des sprays pour tissus à appliquer sur les moustiquaires.

Équipez vous avant de partir

Nous vous conseillons de vous équiper avant de partir : Chapeau moustiquaire, tenue anti moustique, vêtements longs, spray anti-moustiques, diffuseur anti moustique… En effet, vous n’êtes pas sûrs de pouvoir trouver ces équipements sur place. Ce serait dommage de gâcher votre voyage à chercher des protections contre les moustiques.

Durant le voyage

Durant votre voyage, appliquer les mesures de précaution que nous avons vues précédemment dans cet article.

Après le voyage

Soyez attentif aux différents symptômes que vous pourriez ressentir au retour de votre voyage. Il faut être attentif aux symptômes durant 15 jours après le retour du voyage environ. Si vous avez de la fièvre, des maux de tête, des courbatures, des douleurs articulaires ou des éruptions cutanées :

  • Mettez tout en œuvre pour ne pas vous faire piquer par un moustique (tigre). Si vous êtes porteur d’une maladie et que vous êtes piqué par un moustique tigre, ce moustique pourra ensuite propager la maladie à vos proches, vos collègues, dans votre quartier, voir provoquer une épidémie dans tout le pays. Mettez tous les moyens en œuvre pour ne pas vous faire piquer. Évitez tous les déplacements tant que vous êtes dans une période de doute.
  • Consultez dès que possible votre médecin afin de le lui présenter les symptômes. Si votre médecin soupçonne une maladie grave comme la Dengue, le Zika ou le Chikungunya, il mettra tout en œuvre pour vous aider et alertera l’ARS qui a pour mission de surveiller le développement de ce type de maladie en France et d’éviter les épidémies. Pas d’inquiétude, vous n’aurez aucune sanction ou amende pour avoir rapporté la maladie sur le territoire métropolitain. S’il s’avère que vous êtes réellement porteur d’une maladie grave, une désinfection sera organisée dans le quartier et dans tous les coins que vous avez fréquenté afin d’éliminer tous les moustiques du quartier. Ces désinsectisations sont ciblées et efficaces mais dangereuses pour l’environnement, c’est pour cela qu’on évite de le faire trop souvent.
  • Il existe plus de 3600 espèces de moustiques.
  • Certaines espèces de moustiques ne piquent pas.
  • Seules les femelles moustiques piquent (pour nourrit leurs oeufs).
  • Les moustiques détectent le CO2 (respiration humaine) de 35 à 70 mètres
  • Le moustique est l’animal le plus dangereux du monde (nombre de morts humaines/an).
  • Les moustiques ont des écailles sur leurs ailes.
  • Les œufs de certains moustiques peuvent survivre plusieurs années en attendant le retour de la pluie.
  • Les moustiques ne mangent pas de sang. Ils se nourrissent de nectar et de fruits. Le sang récolté par les femelles sert uniquement à la croissance des œufs dans son abdomen.
  • Les larves de moustiques respirent par l’abdomen ou l’anus

Comme nous l’avons vu précédemment, l’arrivée du moustique tigre en France fait augmenter les risques d’épidémies liées aux moustiques. Chaque acteur a son rôle à jouer pour la lutte contre les moustiques.

Ministère de la santé

Le ministère de la santé a établi un plan en 2006. L’objectif est d’éviter la dissémination des maladies comme la dengue, le chikungunya et le Zika en France métropolitaine. On surveille la diffusion du moustique tigre et également les cas de maladies importées. Le ministère de la santé a également pour rôle de coordonner la sensibilisation du grand public aux côtés des maires. Les départements d’outre mer, bénéficient de plans renforcés étant donné leur forte exposition aux risques de maladies liées aux moustiques. Les préfets ont eux pour rôle de surveiller les aéroports internationaux (cas importés).

Santé Publique France

C’est l’agence nationale de la santé publique. C’est un Établissement Public d’État qui agit sous la tutelle du Ministère Chargé de la Santé. Comme son nom l’indique, elle a pour mission d’assurer la bonne santé des Français. Elle a un rôle d’expertise scientifique. Santé Publique France publie les données de surveillance sur les moustiques et maladies liées aux moustiques. Prévention, observation, veille, alertes sanitaires et préparation des crises.

ANSES

L’Anses étudie la transmission d’éléments pathogènes par les moustiques. Ces éléments pathogènes peuvent transmettre des maladies vectorielles. Elle évalue les différentes politiques de lutte contre les moustiques. En calculant les impacts, résultats et conséquences de ces différentes politiques de lutte anti-moustique, elle peut faire des recommandations en fonction des contextes.

L’Anses étudie également les différentes espèces de moustiques ainsi que la transmission de maladies entre des espèces autres que les humains (avec le cheval par exemple).

Les Agences Régionales de Santé (ARS)

Depuis 2019, les ARS ont pour mission de surveiller l’implantation du moustique tigre et de suivre les cas de maladies liées à ce virus. Les ARS reçoivent les signalements confirmés de cas de Dengue, Zika ou Chikungunya. Elle réalise une enquête épidémiologique avec le concours de Santé Publique France. Elle peut également demander des enquêtes complémentaires aux organismes compétents (Ententes inter-départementales pour la démoustication…).
L’ARS sensibilise et alerte les professionnels de santé (médecins, cliniques, hôpitaux…).

Départements

Le département édite le Règlement Départemental Sanitaire (RDS) à destination des mairies :
– citernes destinées à recueillir l’eau de pluie (Article 12).
– évacuation des eaux pluviales et usées (Article 29).
– réserves d’eau non destinées à l’alimentation (Article 36).

Mairies

Le maire doit assurer la police municipale, qui inclut la salubrité publique (article L 2212-2 du Code général des collectivités territoriales (CGCT)).

  • Sensibilisation des particuliers et des entreprises à la suppression des gîtes larvaires (eaux stagnantes) : flyers, affiches, sites internet, revue mensuelle…
  • Sensibilisation et formation des employés municipaux. Désignation de personnes référentes.
  • Mettre en place une stratégie globale contre les moustiques.
  • Suppression des gîtes larvaires sur les terrains (stades, parcs…) et bâtiments de la commune (article R133113 du Code de la santé publique)
  • Être vigilant concernant la fabrication de nouveaux bâtiments ainsi que lors des réhabilitations d’anciens bâtiments.

Afin d’éviter la multiplication des sites de ponte du moustique, la mairie doit également appliquer :

  • Police des cimetières – article L 2213-8 du CGCT
  • Police des déchets – article L.2212-2 du CGCT
  • Police relative aux véhicules hors d’usage (VHU) – article L. 541-3 du Code de l’environnement ou articles L.325-1 et suivants du Code de la route suivant la localisation du VHU.

Si la Mairie souhaite faire usage de pesticides, elle doit respecter :

  • La règlementation relative à la substance active utilisée (Règlement (CE) n° 528/2012)
  • Le statut de l’espace sur lequel il sera utilisé (articles L. 122-4, L331-4, L332-3 et L. 414-4 du Code de l’environnement).

Entreprises

On oublie souvent les entreprises dans la lutte contre les moustiques. Ils sont pourtant l’un des acteurs les plus importants. En effet, beaucoup d’entreprises ont des surfaces de toits immenses, beaucoup de déchets qui sont stockés en extérieur et également des grandes surfaces comme des bâches, des plastiques qui peuvent stocker de l’eau stagnante. Pour le bien être des salariés mais surtout pour éviter les épidémies, il est important que les entreprises éliminent tous les points d’eau stagnante.

Cela vaut pour les entreprises de services, encore plus pour les entreprises industrielles, mais aussi pour les agriculteurs qui ont de grandes surfaces de toit, du matériel stocké à l’extérieur et un impact important sur l’environnement. Les gérants de casse automobile, de garages automobiles (tas de pneus stockés à l’extérieur), pépiniéristes (bâches, pots…), horticulteurs, jardiniers, jardinerie (pots entreposés à l’endroit) et ouvriers du BTP doivent être aussi particulièrement attentifs.

Particuliers

Les particuliers ont un rôle important à jouer dans la lutte contre les moustiques. En effet, s’ils n’éliminent pas les eaux stagnantes sur leurs balcons, terrasses et surtout dans leurs jardins, alors tous les autres moyens de lutte contre les moustiques et contre les maladies transmises par les moustiques sont vains.

Temps nécessaire : 1 heure

Comment installer une moustiquaire ?

  1. Prendre les mesures

    Mesurez les dimensions du cadre de la porte ou de la fenêtre que vous souhaitez équipé. Prévoyez une marge d’au moins 2cm en haut pour une porte, 4cm en hauteur pour une fenêtre et 4cm de largeur.

  2. Acheter une moustiquaire à coller, à aimant, à store

    Choisissez un modèle aux dimensions supérieures aux dimensions mesurées à l’étape 1 et qui puisse être recoupé (c’est la cas de la très grande majorité des modèles)

  3. Fixez le support de la moustiquaire

    Moustiquaire collée (scratchée) : collez la bande de scratch auto-collante sur tout le contour de la fenêtre ou sur les 2 côtés+le haut pour une porte.
    Moustiquaire aimantée : collez les petites barrettes métalliques auto-collantes sur le cadre de la fenêtre
    Moustiquaire store : découpez le coffre et les glissières aux dimensions de votre fenêtre puis fixez les avec des vis et des chevilles insérées dans le mur ou le cadre.

  4. Découpez la moustiquaire

    Découpez votre moustiquaire en polyester ou en fibre de verre avec des ciseaux. Suivez les mailles pour couper bien droit.

  5. Fixez la moustiquaire

    Fixez la moustiquaire à l’aide des scratchs (moustiquaire collée), des aimants (moustiquaire aimantée) ou en la glissant dans les glissières (moustiquaire store).

    TUTO : INSTALLER UNE MOUSTIQUAIRE ADHÉSIVE
    TUTO : INSTALLER UNE MOUSTIQUAIRE AIMANTÉE
    TUTO : INSTALLER UNE MOUSTIQUAIRE STORE (enroulable)

Comment faire fuir les moustiques naturellement ?

Favoriser l’installation de ses prédateurs naturels. Cultiver des plantes carnivores à l’intérieur. Éliminer tous les sites de ponte (eaux stagnantes). Installer des pièges à pontes et des pièges à imitations humaines dans le jardin.

Qui est l’ennemi du moustique ?

Les poissons, batraciens, libellules, oiseaux (mésanges, hirondelles…), araignées.
Découvrez comment se protéger des moustiques.

C’est quoi qui attire les moustiques ?

Les moustiques sont attirés par notre odeur par le CO2 que l’on dégage en respirant et par notre chaleur. Ce n’est pas la lumière qui les attire, mais la chaleur de l’ampoule.

Qu’est-ce qui fait fuir les moustiques ?

On croit souvent que des odeurs peuvent repousser les moustiques, mais ce n’est pas le cas. Le meilleur moyen de repousser les moustiques est d’installer des moustiquaires, de mettre en place des pièges et d’éliminer les eaux stagnantes pour les empêcher de se reproduire. Vous pouvez aussi favoriser ces prédateurs naturels que sont le poisson et la libellule pour les larves, les oiseaux comme les hirondelles et les mésanges, les batraciens, les araignées et les chauves souris.

Quelle est l’odeur qui repousse les moustiques ?

On croit souvent que des odeurs peuvent repousser les moustiques, notamment la lavande, le géranium, l’eucalyptus, la menthe, la citronnelle. En réalité, tous les tests montrent que ces odeurs n’effrayent pas du tout les moustiques. Seul l’eucalyptus et la citronnelle appliqués sur la peau peuvent légèrement repousser les moustiques, non pas à cause de l’odeur, mais parce que cela rend la peau moins appétissante pour le moustique.

Quel est le truc le plus efficace contre les moustiques ?

Supprimer toutes les eaux stagnantes (lieux de ponte) pour :
– L’extérieur de la maison, il est conseillé d’installer des pièges à odeurs + CO2.
– L’intérieur de la maison, il est conseillé d’installer des moustiquaires.
– Sortir à l’extérieur, il est conseillé de porter des vêtements longs et amples et d’appliquer du spray anti-moustique sur les zones non couvertes.

Pourquoi il ne faut pas tuer les moustiques ?

Il ne faut pas éradiquer complètement les moustiques de la terre car ils ont un intérêt écologique. Ils permettent de nourrir de nombreuses espèces. Les adultes participent à la pollinisation. Les larves de moustiques éliminent certains microbes et certaines algues des eaux stagnantes.
L’homme a essayé par le passé d’éradiquer les moustiques, mais les moustiques sont devenus de plus en plus résistants aux insecticides. Seules certaines espèces de moustiques peuvent transmettre des maladies graves. La question est, ne faudrait il pas éliminer uniquement ces espèces là ? Essayez d’éradiquer une espèce est il éthique ? Ne va peut-on pas créer quelque chose d’encore pire en voulant faire le bien ?

Pourquoi les moustiques attaquent plus certaines personnes que d’autres ?

Les chercheurs ont remarqué des prédispositions génétiques chez les humains à attirer ou non les moustiques. Il y a donc une part qui est liée aux gênes transmis par vos parents. Néanmoins, ce facteur est moindre par rapport au facteur physiologique de la personne :
Température : Particulièrement élevée lorsque l’on vient de faire du sport, que l’on a bu de l’alcool, que l’on a de la fièvre ou que l’on est enceinte. La chaleur peu aussi être la « chaleur perçue » qui est plus élevée chez les personnes qui ont la peau fine. Certains pièges d’intérieur utilisent ce stimuli.
Odeurs : Les moustiques nous repèrent grâce à notre odeur. Ils auront donc plus de difficultés à vous repérer après une douche que si vous ne vous êtes pas lavé depuis longtemps ou que vous avez fait du sport. Certains pièges d’intérieur et d’extérieur utilisent ce stimuli.
Dioxyde de carbone : Les moustiques nous repèrent grâce au dioxyde de carbone (CO2) que nous émettons lorsque nous respirons. Les personnes qui respirent fort (obésité…) auront plus tendance à se faire piquer. Les pièges les plus performants utilisent du CO2 pour attirer les moustiques.
Couleurs de peau : Les moustiques préfèrent les couleurs sombres. Une personne bronzée se fera donc plus piquée qu’une personne qui n’a pas bronzé.

Comment faire pour ne pas se faire piquer par les moustiques ?

Il faut éliminer les eaux stagnantes pour éviter la reproduction des moustiques. Protéger sa maison avec des moustiquaires. Porter des habits longs et amples. Mettre du spray anti moustiques sur les parties qui ne sont pas protégées. Installez des pièges à moustiques dans son jardin et sur son balcon et sa terrasse.
Retrouvez tous les conseils ici.

Quelle odeur de peau attire les moustiques ?

L’odeur de la peau dépend des bactéries que vous avez à la surface de votre peau. La plupart de ces bactéries vous ont été transférées par vos parents. En évoluant, certains moustiques ont repéré que les parfums signifiaient une présence humaine et sont donc attirés par les personnes avec des parfums forts.

Quelle odeur tue les moustiques ?

Aucune odeur tue le moustique malheureusement. On dit parfois que la Citronnelle, l’eucalyptus, la lavande ou le géranium permettent d’éliminer les moustiques. Au mieux, la citronnelle et l’eucalyptus, s’ils sont appliqués sur la peau peuvent permettent de légèrement les repousser. Au pire, ces odeurs sont totalement inefficaces (lavande…). Les moustiques sont attirés par les odeurs humaines, beaucoup de pièges à moustiques ont des patchs attractifs qui imitent les odeurs humaines.

Quelle est la période d’activité du moustique en France métropolitaine ?

En France métropolitaine, les moustiques sont actifs et piquent de mai à début novembre. Le pic d’activité a lieu en août en général mais cela peut varier en fonction de la météo de l’année. Avec le réchauffement climatique, cette période d’activité est de plus en plus longue. Il est conseillé d’éliminer les eaux stagnantes et d’installer ses pièges à partir de mai.

Pourquoi ne faut il pas gratter les boutons de moustiques ?

Lorsqu’un moustique vous pique, vous allez ressentir une démangeaison qui est due à sa salive anesthésiante et irritante. Votre corps réagit par une inflammation pour se défendre contre ce produit étranger. Si vous grattez, vous allez aggraver l’inflammation et causer éventuellement une infection en ramenant des microbes sur la plaie avec vos doigts et vos ongles. Il est conseillé de laver le bouton avec de l’eau et du savon et mettre un peu de crème hydratante.
Conseils pour soulager les boutons de moustiques.

Comment reconnaître un bouton de moustique ?

Les boutons de moustique sont d’abord blancs et bien gonflés dans les 10/15 minutes après la piqûre. Ils mesurent 5mm à 2cm de diamètre. Il y a un échauffement et une douleur au niveau du bouton. Certaines personnes ont des réactions allergiques et ont de grosses plaques blanches. Ensuite, rapidement, le bouton de moustique devient un petit point rouge avec une zone inflammée non précisément délimitée autour. Conseils pour soulager les boutons de moustiques.
reconnaître-bouton-moustiqueboutons moustiques

Les pièges à levures fait maison fonctionnent-ils ?

C’est une « recette de grand mère » qui circule beaucoup sur le web… mais qui ne fonctionne pas du tout. Le principe consiste à mélanger de l’eau sucrée avec de la levure afin de créer un dégagement de CO2 pour attirer les moustiques. D’un point de vue scientifique, cela devrait marcher, la plupart des pièges les plus efficaces utilisent le CO2 comme attractif. Néanmoins, les quantités de CO2 dégagées par le mélange sont tellement faibles qu’elles ne seront même pas détectées par les moustiques. Préférez l’installation de moustiquaires ou de vrais pièges à CO2.

Les moustiques peuvent ils transmettre le sida ?

Non, car le moustique ne recrache pas de sang lorsqu’il pique à nouveau. Les moustiques peuvent transmettre certaines maladies, mais ce sont des maladies spécifiques qui résistent à la digestion du moustique. Le sida, ne se retrouve pas dans sa salive car le moustique le digère.

Où le moustique tigre pond il ses œufs ?

On pourrait croire que la réponse évidente est « dans l’eau », mais c’est faux. Le moustique tigre pond ses œufs sur la végétation ou sur un récipient juste au-dessus du niveau de l’eau. Il attend les prochaines pluies pour que les œufs soient recouverts d’eau et puissent se transformer en larves.

Les moustiques ont-ils une utilité ?

Oui, les moustiques ont un rôle important dans l’écosystème. Les moustiques adultes pollinisent les fleurs en les butinant. En effet, les moustiques ne se nourrissent pas de sang mais de nectar de fleurs.
Les larves de moustiques éliminent certaines algues et certains microbes présents dans l’eau. Il participe à la transformation de la biomasse.
Les moustiques sont également une source de nourriture pour de nombreuses espèces.
Dans dans l’idéal, il faudrait lutter spécifiquement contre les moustiques qui peuvent transmettre des maladies, comme le moustique tigre par exemple.

Pourquoi le moustique pique ?

Seule la femelle pique. Elle ne pique pas pour se nourrir car les moustiques se nourrissent du nectar des fleurs. La femelle pique afin de nourrir ses oeufs avant de les pondre. Certaines espèces de moustiques ne piquent pas.

Pourquoi les boutons de moustiques grattent ?

Lors de la piqûre et afin de ne pas être détectée, la femelle moustique injecte une salive qui est anesthésiante. Cette salive est particulièrement irritante et dès que la femelle se retire, une réaction inflammatoire ou allergisante apparaît sur la peau, cela crée le bouton et les démangeaisons.
Conseils pour soulager les boutons de moustiques.

Le moustique transmet il des maladies ?

Oui, le moustique peut transmettre des maladies (virus et parasites) comme la Dengue, le Zika, le Chikungunya, le Paludisme, la Fièvre jaune, l’Encéphalite japonaise. Ces maladies peuvent être graves, voire mortelles. La plupart du temps, les symptômes sont de la fièvre avec des maux de tête, de fortes courbatures et des douleurs aux articulations.

Les moustiques peuvent ils pondre dans l’eau salée ? dans l’eau de mer ?

Oui, certaines espèces de moustiques sont capables de pondre dans l’eau salée.

Quelle est l’espérance de vie d’un moustique ?

La plupart des mâles vivent 2 ou 3 semaines. Les femelles vivent un peu plus longtemps, 1 à 2 mois. Certaines femelles hibernent afin de pouvoir passer l’hiver et vivent jusqu’à 6 mois. Découvrez tous les secrets des moustiques ici.

Quelle distance les moustiques peuvent parcourir ?

Cela dépend beaucoup des espèces et va de 100m à 60 km. Les moustiques tigres, qui sont les plus dangereux en France métropolitaine, parcourent de petites distances entre 100 et 150m. Si vous avez des moustiques tigres chez vous, il y a de l’eau stagnante pas loin.
Découvrez plein d’infos étonnantes sur les moustiques

Comment les moustiques détectent les humains ?

– Odeurs
– Respiration (détection du dioxyde de carbone – CO2)
– Chaleur (les moustiques ont des capteurs thermiques performants)
Les pièges les plus performants utilisent ces stimuli pour attirer les moustiques.

Les bracelets anti moustiques sont ils efficaces ?

Non, ils sont totalement inutiles, voire même dangereux (brulures). Il vaut mieux porter des vêtements amples et clairs. Éventuellement, si vous êtes dans un lieu à risques, utiliser des sprays anti moustiques.

Est ce que les prises ultrasons et les applis ultrasons anti moustiques fonctionnent ?

Non, elle n’ont jamais prouvé la moindre efficacité. Privilégiez les pièges à moustiques d’intérieur ou d’extérieur.

Les moucherons peuvent ils piquer comme les moustiques ?

Oui, mais seulement certains (les arabis) et ils sont relativement rares. Ils transmettent moins de maladies que les moustiques tigres.

Où vit le moustique tigre ?

Le moustique tigre a un mode de vie plutôt urbain, il apprécie vivre en ville, proche des hommes. Il se cache dans la végétation, sous les dalles de terrasse, derrière les volets, derrière les meubles… Une très faible quantité d’eau lui suffit à se reproduire. La femelle peut pondre dans des flaques minuscules.

Quand L’État ou la mairie organise des opérations de démoustication globales ?

Ce sont des opérations qui sont rares mais souvent spectaculaires. Lorsqu’une personne a déclaré une maladie telle que Zika, la Dengue ou le Chikungunya, le risque est qu’elle contamine les moustiques qui vont venir la piquer. Ces moustiques contaminés pourront ensuite contaminer toutes les personnes qu’ils vont piquer ensuite. Les opérations de démoustication de grande ampleur et qui visent les moustiques adultes sont donc réservées lorsqu’il y a un risque de déclenchement d’épidémie. Vous ne pouvez pas demander à votre mairie de démoustiquer tout un quartier s’il n’y a pas de risque de maladies graves. S’il n’y a pas de risque d’épidémie, mais juste un inconfort des habitants, la mairie mettra en place des moyens moins toxiques pour l’homme, c’est le cas des traitements des eaux stagnantes pour éliminer les larves ou des pièges à CO2 par exemple.

Pourquoi ne lance-t-on pas de grandes opérations de démoustication pour éliminer tous les moustiques ?

Il est impossible d’éliminer tous les moustiques. De plus, ils ont un rôle à jouer dans l’écosystème. On s’est rendu compte par le passé que plus on organisait de campagnes de démoustication et plus les moustiques devenaient résistants aux insecticides. On préfère donc garder les insecticides pour les cas où il y a un risque d’épidémie. La priorité est donc la sensibilisation de la population à la suppression des eaux stagnantes.

Quels sont les différents types d’anti-moustiques ?

Contre les moustiques, il y a plusieurs stratégies cumulatives. Limiter leur nombre, les repousser ou les éliminer.
Pour limiter leur nombre, il est important d’éliminer toutes les sources d’eau stagnante.
Pour les repousser, ce qui est le plus efficace est de mettre en place des moustiquaires de porte, de fenêtre, de lit ou même un chapeau moustiquaire si vous vous baladez dans une zone infestée. Les sprays anti moustiques à appliquer sur la peau servent également à repousser les moustiques.
Pour les éliminer, vous pouvez utiliser des prises diffuseurs d’intérieur ou alors installer des pièges à l’intérieur et à l’extérieur de la maison.

Quel répulsif à moustiques choisir ?

Il existe plusieurs types de répulsifs à moustiques. Les serpentins à brûler sont à utiliser à l’extérieur et vous permettent de manger ou bouquiner sans être piqués.
Les sprays à appliquer sur la peau vous permettent de vous déplacer tout en repoussant les moustiques. Attention, les sprays naturels à la citronnelle sont très peu efficaces.

Comment faire fuir les moustiques naturellement ?

De nombreux articles vous expliquent quelles plantes plantées afin de repousser les moustiques. Il est souvent recommandé de planter de la lavande, de la menthe poivrée, de la Citronnelle, des géraniums… Leur efficacité n’a jamais été prouvée, mais si vous aimez jardiner, cela ne coûte rien d’en mettre dans votre jardin. Si vous voulez vraiment éliminer les moustiques sans utiliser de produits chimiques ou de pesticides, la priorité numéro un est d’éliminer toutes les eaux stagnantes où les moustiques pourraient se reproduire.

Quel anti moustiques pour protéger un bébé ?

Évitez à tout prix les bracelets anti moustiques. Ils sont inutiles et certains bébés les mâchouillent, ce qui peut leur causer des brûlures ou une intoxication.
Évitez l’utilisation de prises diffuseurs, des sprays, des serpentins fumigènes…
Le meilleur moyen de protéger un bébé des moustiques et qui est aussi le plus naturel est d’installer des moustiquaires au-dessus de son landau, de sa poussette ou de son lit. Également, lorsque vous êtes à l’intérieur vous pouvez chasser les moustiques grâce à une raquette électrique par exemple. Cela évite d’exposer le bébé à des produits chimiques nocifs pour sa santé et pour l’environnement.
Vous pouvez également habiller le bébé avec des vêtements longs et amples afin d’éviter qu’ils se fassent piquer.

Les moustiques peuvent ils transmettre des maladies aux animaux domestiques ?

Oui, certaines espèces de moustiques peuvent transmettre des virus et des parasites à vos animaux domestiques (dirofilariose cardiopulmonaire (maladie des vers du coeur), leishmaniose…). C’est le cas par exemple du moustique tigre.

Quel est le meilleur anti moustique ?

La meilleure solution contre les moustiques est l’utilisation de sprays anti moustiques à base de DEET ou d’Ircardine. Néanmoins, la priorité, si vous ne souhaitez pas vous faire piquer, est d’éliminer toutes les sources d’eau stagnante aux alentours de votre domicile.

Quelle est la solution la plus écologique contre les moustiques ?

Si vous souhaitez vous protéger des moustiques sans endommager votre santé et l’environnement, nous vous recommandons d’installer des moustiquaires à vos portes, à vos fenêtres et également une moustiquaire de lit. Vous pouvez également installer des pièges à pontes à l’extérieur afin de capturer les moustiques femelles, qui cherchent à pondre. Cela permettra de rompre le cycle de reproduction du moustique.

Comment éloigner les moustiques avec du marc de café ?

Lorsque l’on fait brûler du marc de café, cela émet une fumée qui va éloigner les moustiques. Cette recette de grand-mère est très répandue sur le web, malheureusement, il est très compliqué de faire bruler du marc de café. Même s’il est bien sec.

Les prises anti moustiques sont elles toxiques ?

Oui, les diffuseurs que l’on fixe sur une prise électrique fonctionnent en diffusant des produits insecticides dans la pièce. Ils sont efficaces mais nocifs pour la santé et l’environnement. Il existe également des diffuseurs d’huiles essentielles, mais leur efficacité est faible à nulle. Privilégiez l’utilisation de moustiquaires et éliminez toutes les eaux stagnantes.

Qui sont les principaux fabricants de produits anti moustiques ?

Les principales marques de produits anti moustiques sont RAID, CATCH, Para’kito, Biogents, Puressentiel, Mosquito Gard, InsectEcran, Cinq sur Cinq…

Quels sont les avantages et les inconvénients à prendre en compte lorsque l’on choisit sa solution ou son produit anti moustique ?

Avantages : Efficacité, durée, non toxique, bonne odeur, silencieux, économique, format voyage, bon rapport qualité/prix, pratique, faible impact environnemental…

Inconvénients : Toxique, courte durée d’utilisation, mauvaise odeur, fragile, inefficace, effet peau grasse, irritant, fumées gênantes.

Allergie aux piqûres de moustiques, que faire en cas de traces visibles ?

Les cas sont rares mais certaines personnes gardent des traces physique (cicatrices) d’une réaction allergique à une piqûre de moustique. Dans ce cas il est possible de faire appel à un chirurgien du visage (stomatologue, chirurgien maxillo-faciale…) pour effectuer une opération de chirurgie réparatrice.

Où acheter ces produits anti-moustiques ?

Vous pouvez acheter vos produits en anti moustiques directement sur internet. C’est là où vous bénéficierez du plus grand choix et des meilleurs prix.
Concernant les sprays, vous pouvez également les acheter en pharmacie. A l’inverse, tout ce qui est pièges et moustiquaires se trouvera plutôt dans les magasins de bricolage. Vous pourrez également trouver quelques produits en quincaillerie.
Faites attention aux produits miracles vendus dans les bureaux de tabac, les grandes surfaces, les magasins de bricolage ou sur vos lieux de vacances : Appareils à ultrason, bracelets anti moustique… ils ne fonctionnent pas et peuvent être dangereux.

Quel moustique transmets la dengue ?

En France métropolitaine, le seul moustique qui peut transmettre la Dengue et le moustique tigre. Il se reconnaît par sa petite taille, par ses pattes noires et blanches et par son trait blanc sur son dos. En France métropolitaine, la maladie de la dengue est encore peu développée. Il y a donc peu de risques de l’attraper. En revanche, en Outre-mer, il faut faire beaucoup plus attention car la maladie est beaucoup plus présente.

Jardin infesté de moustiques, que faire ?

1) Éliminez toutes les sources d’eau stagnante et sensibilisez vos voisins pour qu’ils fassent de même.
2) Installez des pièges à ponte et des pièges à imitation humaine.
3) Installez des moustiquaires d’extérieur (XXL, parasol, pergola…) et des moustiquaires pour portes et fenêtres.
4) Portez des vêtements amples et larges.
5) Utilisez des serpentins fumigènes.

PUBLIE FACEBOOK2 - Sensibilisation moustiques
STORIE FACEBOOK - Sensibilisation moustiques

Avec ce site, nous avons pour objectif de vous donner le maximum d’informations sur les moustiques et les moustiques tigres. Si vous avez des astuces pour lutter contre les moustiques ou si vous avez fait des tests et réussi à vous débarrasser des moustiques, n’hésitez pas à nous contacter afin de nous partager votre expérience.

Retour en haut